OISEAUX DES JARDINS

Apprendre à reconnaître les oiseaux des jardins

Il existe de nombreuses espèces d'oiseaux vivant dans les jardins, et il est parfois difficile de reconnaître s'il s'agit bien de celle que l'on croit ou non.

C'est pourquoi nous vous proposons une coutre liste récapitulant les espèces d'oiseaux vivant dans nos jardins. Bien entendu cela varie en fonction des régions ou sont situés vos jardins.

Choisissez votre nichoir en fonction de l'espèce que vous avez observé:

NICHOIR OISEAUX Ø28MM - NICHOIR OISEAUX Ø32MM - NICHOIR OISEAUX Ø34MM - NICHOIR SEMI-OUVERT

Les espèces d'oiseaux des jardins les plus communes

Mésange bleue

Mésange bleue - oiseaux des jardins

Mésange noire

Mésange noire - oiseaux des jardins

Mésange nonnette

Mésange nonnette - oiseaux des jardins

Mésange Huppée

Mésange huppée - oiseaux des jardins

La mésange bleue nourrit ses petits avec des insectes. En hiver, par contre, sa nourriture est constituée principalement de graines de plantes qu'elle fait éclater à grand coup de bec. Elle n'est pas pour autant obligée de renoncer complètement à son régime insectivore, car elle est capable d'extraire les insectes dissimulés dans les tiges de roseaux.

Son habitat: elle niche en forêts de toutes sortes, dans les parcs et jardins et adopte volontiers les nichoirs.

Nidification: mars / août. De 6 à 14 oeufs blanc tachetés de brun roux. 1 à 2 nichées par an.


Découvrez en images la mésange bleue au nichoir ici: NICHOIR MÉSANGE BLEUE

La mésange noire niche dans des trous d'arbre. Quand ceux-ci font défaut, elle se contente d'un trou dans un talus, un mur ou adopte volontiers les nichoirs. En dehors de la période de reproduction, elle vit en petites troupes, souvent en compagnie d'autres mésanges, de sittelles et de grimpereaux. En Sibérie quand les graines d'épicéas viennent à manquer, on assiste à l'automne, à des invasions de mésanges noires en Europe.

Son habitat: elle niche en forêts de toutes sortes, dans les parcs et jardins et adopte volontiers les nichoirs.

Nidification: mars / août. De 5 à 12 oeufs blanc tachetés de brun roux. 1 à 2 nichées par an.

La mésange nonnette recherche des trous d'arbres avec un trou d'envol ou un espace intérieur très étroit. Elle essaie ainsi d'éviter d'entrer en concurrence avec les autres espèces de mésanges, mais l'inconvénient est que l'espace est souvent insuffisant pour une ponte complète. Par ailleurs, elle n'est pas à l'abri des prédateurs car les oeufs et les oisillons sont souvent victimes des pics épeiches, des martres et des chats.

Son habitat: elle niche en boisement de feuillus et mixtes, dans les parcs et jardins et adopte volontiers les nichoirs en hiver.

Nidification: avril / juillet. De 4 à 12 oeufs blanchâtres tachetés de brun roux. 1 nichée par an.

Les couples de mésanges huppées sont unis pour la vie. En hiver, ils demeurent dans leur territoire, parfois en se mêlant à des bandes de mésanges d'autres espèces. les jeunes s'accouplent de préférence avec des adultes dont le partenaire est mort. Pour nicher, elles creusent elles-mêmes une loge dans du bois mort, mais adoptent aussi les loges de pics ou des nichoirs.

Son habitat: elle niche en forêts de résineux, dans les parcs et grands jardins plantés de résineux et adopte volontiers les nichoirs.

Nidification: mars / juillet. De 4 à 8 oeufs blanc à tachetures rouille. 1 à 2 nichées par an.

Mésange Charbonnière

Mésange charbonnière - oiseaux des jardins

Mésange à longue queue

Mésange à longue queue - oiseaux des jardins

Moineau domestique

Moineau domestique - oiseaux des jardins

Moineau friquet

Moineau friquet - oiseaux des jardins

La mésange charbonnière est un oiseau très polyvalent ne craignant pas la concurrence. Elle affiche sa supériorité dans la recherche de cavités de nidification en s'imposant face aux autres mésanges et espèces cavernicoles. En hiver, dans les rondes de mésanges auxquelles se mêlent les grimpereaux et des roitelets, elle occupe une position dominante. En moyenne, une mésange charbonnière vit 2 ans et demi, mais certaines peuvent atteindre un âge plus avancé, le record étant de 15 ans.

Son habitat: elle niche dans tous types de milieux boisés, des forêts épaisses aux parcs et jardins et adopte volontiers les nichoirs.

Nidification: mars / août. De 6 à 12 oeufs blanchâtres ponctués de brun roux. 1 à 2 nichées par an

Il est fréquent de voir les mésanges à longue queue s'ébattre en petits groupes dans la frondaison des arbustes et des arbres. En hiver des groupes de 10-20 individus se regroupent pour défendre un territoire alimentaire commun contre des rivaux. L'élevage des jeunes est l'affaire des couples, mais il arrive que des adultes dont la nidification a échoué aident d'autres couples à élever leurs petits.

Son habitat: elle niche dans des boisements de feuillus et mixtes, dans les parcs et jardins mais très rarement les nichoirs.

Nidification: mars / juin. De 8 à 12 oeufs blanchâtres tachetés de rougeâtre. 1 nichée par an.

Le moineau domestique niche presque toujours dans des cavités situées sur des bâtiments. Il n'est pas rare que plusieurs couples forment une petite colonie et construisent un grand nid collectif avec plusieurs entrées. Pour se nourrir, il recherche aussi la compagnie de ses congénères, car le groupe est une protection contre les attaques de prédateurs, chats ou rapaces. Son régime se compose principalement de céréales et d'autres graines de plantes. Par contre, les jeunes sont nourris uniquement avec des insectes.

Son habitat: il niche dans les villes et villages, dans des milieux ouverts pour y chercher sa nourriture, adopte aussi les nichoirs pour "colonie".

Nidification: mars / septembre. De 4 à 6 oeufs blancs à nuance bleuâtre tachetés de brun. 2-4 nichées par an.

Comparé au moineau domestique, le moineau friquet se montre plus craintif à l'égard des hommes. Lui aussi niche en zones habitées, entre autres dans des nichoirs. il occupe une cavité dès l'automne, mais l'utilise seulement au début pour y passer la nuit. Il se nourrit de graines et se joint souvent pour cela à des groupes de fringilles et de bruants jaunes.

Son habitat: il niche dans les villages et jardins plus souvent que le précédent en milieux ouverts.

Nidification: avril / août. De 3 à 7 oeufs blancs à verdâtres tachetés de brun. 2-3 nichées par an.

Rouge-gorge familier

Rougegorge familier - oiseaux des jardins

Sittelle torchepot

Sittelle torchepot - oiseaux des jardins

Troglodyte mignon

Troglodyte mignon - oiseaux des jardins

Grimpereau des jardins

grimpereau des jardins - oiseaux des jardins

Pour chanter le rougegorge familier se perche sur une branche un peu élevée, sinon il vit surtout dans la basse végétation, près du sol. il chasse diverses bestioles, du puceron au ver de terre. Le nid, construit par la femelle, est installé aussi au sol, de préférence sous des racines ou une touffe d'herbe. La femelle assure seule la couvaison, mais est aidée par le mâle pour le nourrissage des jeunes. Elle entreprend parfois très tôt une seconde couvée de sorte que le mâle doit assumer seul la tâche d'élever les jeunes de la première nichée.

Son habitat: il niche dans des fourrés et boisements de toutes sortes, des forêts touffues aux parcs et jardins.

Nidification: avril / août. De 4 à 6 oeufs jaunâtres mouchetés de brun. 2 nichées par an

La sittelle torchepot niche dans des trous d'arbre qu'elle ne creuse pas elle même à la différence des pics. Elle adopte volontiers d'anciennes loges de pics dont elle cimente partiellement le trou d'envol quand celui-ci est trop large. Si, par contre la loge est trop étroite, elle l'agrandit à grands coups de bec. Toute l'année, la sittelle constitue des réserves. En été elle cache des insectes, des noisettes et d'autres fruits d'arbre dans les fissures d'écorces. Parfois, il lui arrive d'enterrer une proie.

Son habitat: elle niche dans des forêts de feuillus et mixtes, parcs et jardins plantés de grand et vieux arbres.

Nidification: mars / juin. De 5 à 9 oeufs blanchâtres tachetés de brun. 1 nichée par an

Malgré sa toute petite taille, le troglodyte mignon possède l'un des chants les plus sonores et remarquables de l'avifaune européenne. On peut entendre sa voix pratiquement toute l'année. Le chant ne sert pas seulement à marquer le territoire de nidification, mais aussi le territoire de l'alimentation en hiver. À la recherche d'insectes et d'araignées, le troglodyte se faufile dans la basse végétation des sous-bois, mais attire l'attention par ses cris d'alarme durs. On le voit mieux quand il se déplace d'un endroit à un autre en voletant.

Son habitat: il niche dans des sous-bois touffus, fourrés des parcs et jardins et gros buissons.

Nidification: avril / août. De 5 à 7 oeufs blancs tachetés de brun. 2 nichées par an

Les 2 espèces de grimpereaux ont un plumage quasi identique et ne pratiquement différenciables qu'à l'ouïe. Chez les grimpereaux des jardins la griffe du pouce est courte, et son bec est plus long que celui du grimpereau des bois. C'est pourquoi il préfère les tronc rugueux. La nuit, les grimpereaux aiment se blottir les uns contre les autres pour éviter les déperditions de chaleur. Il grimpe par saccades sur les troncs d'arbre et picore les insectes qu'il trouve dans l'écorce.

Son habitat: il niche dans des forêts de feuillus et mixtes, petits bois, parcs et jardins et espaces verts des villes.

Nidification: mars / juillet. De 5 à 6 oeufs blancs tachetés de brun roux. 1 à 2 nichées par an

Merle noir

Merle noir - oiseaux des jardins

Bergeronnette grise

Bergeronnette grise - oiseaux des jardins

Pinson des arbres

Pinson des arbres - oiseaux des jardins

Grive musicienne

Grive musicienne - oiseaux des jardins

C'est il y a 150 ans que le merle noir a commencé à migrer de la forêt vers les jardins et les espaces verts des villes. les fourrés sont autant de sites de nidification appropriés et les pelouses rases autant de garde-manger bien garnis. Si l'on estime la population de merles noirs en Europe à 40-80 millions de couples, on peut dire qu'il s'agit de l'une des espèces les plus communes. Les populations septentrionales migrent à la fin de l'automne vers le sud-ouest, tandis que celle d'Europe centrale et occidentale sont sédentaires

Son habitat: il niche aussi bien dans des forêts épaisses que dans des petits boisements et même jusque dans les agglomérations.

Nidification: février / août. De 4 à 5 oeufs  bleuâtres souvent tachetés de brun. 2-4 nichées par an.

La bergeronnette grise est déjà reconnaissable à sa manière de se déplacer. Son vol est très onduleux, sa longue queue est toujours agitée de balancements et, quand elle poursuit des insectes, elle trottine en hochant la tête. Elle se tient de préférence là ou les moucherons abondent, par exemple près des flaques d'eau ou des bouses de vache. Sur les îles britanniques vit une sous espèces plus sombres (M.yarrelli) qui niche aussi en petit nombre sur la côte continentale de la mer du Nord.

Son habitat: elle vit dans les villages et banlieues ainsi qu'en milieux semi-ouverts de préférence près de l'eau.

Nidification: avril / août. De 5 à 6 oeufs gris clair finement mouchetés. 2 nichées par an.

Avec environ 200 millions de couples, le pinson des arbres est l'espèce d'oiseau dont la population est de loin la plus importante d'Europe. La moitié environ vit dans le nord et l'est de l'Europe et migre vers le sud du continent en automne. Chez nous, la plupart sont sédentaires parce qu'il trouve suffisamment de nourriture sous la forme de graines et de faines. En été, ils se nourrissent plutôt d'insectes.

Son habitat: elle vit dans les forêts, parcs, jardins et autres zones boisées.

Nidification: avril / août. De 3 à 6 oeufs rougeâtres à bleuâtres tachetés. 1-2 nichées par an.

Même si son chant est très audible, la grive musicienne est l'espèce de grive la plus discrète. Sa nidification passe inaperçue car elle dissimule son nid dans l'épaisse frondaison d'un conifère. Pour chercher sa nourriture, elle ne quitte pas les sous-bois où le bruissement des feuilles trahit sa présence. Elle se nourrit au sol non seulement de mollusques, mais aussi de vers et d'insectes. En automne, elle ajoute de nombreuses baies, de genévrier par exemple, à son régime alimentaire.

Son habitat: elle niche dans les bois, les parc et les jardins arborés. En migration et en hiver elle fréquente aussi les milieux ouverts.

Nidification: mars / août. De 4 à 6 oeufs  bleu-vert tachetés de sombre. 2 nichées par an.

Verdier d'Europe

Verdier d'europe - oiseaux des jardins

Gobemouche noir

Gobemouche noir - oiseaux des jardins

Gobemouche gris

Gobemouche gris - oiseaux des jardins

Rouge-queue à front blanc

Rouge-queue à front blanc - oiseaux des jardins

Les couples se forment dès l'hiver alors que les verdiers forment encore des bandes. Au printemps, la femelle recherche un site de nidification favorable dans un buisson, un arbre ou une plante grimpante le long d'un bâtiment et construit le nid toute seule. Les jeunes sont nourris par les deux parents, au début avec des pucerons, puis avec des graines prédigérées dans le jabot des adultes. ils s'envolent à un peu plus de 2 semaines, mais demeurent encore plusieurs semaines avec les parents. En été et en automne, les verdiers se repaissent de préférence de fruits d'églantiers.

Son habitat: il niche aussi bien dans des bois, bosquets, parcs et jardins mais aussi en zones habitées et en lisières de forêts.

Nidification: mars / août. De 3 à 7 oeufs blanc bleuâtres tachetés de brun. 1-2 nichées par an.

Le Mâle possède souvent deux territoires de nidification occupés chacun par une femelle. Il doit donc s'occuper des deux nichées et défendre ses deux territoires contre ses congénères. dans sa rivalité avec les mésanges charbonnières pour la conquête de cavités de nidification, il n'arrive pas à s'imposer face à elles. À son retour d'Afrique, en avril, la plupart des cavités adéquates sont déjà occupées par cette espèce. Dans les Balkans, les gobemouches à collier et noir sont remplacés par une autre espèce, très semblable, le gobemouche à demi-collier.

Son habitat: il niche aussi bien dans des forêts, parcs et jardins offrant suffisamment d'arbres creusés de cavités mais aussi dans des nichoirs.

Nidification: mai / juillet. De 4 à 8 oeufs bleu pâle. 1 nichée par an.

En tant que nicheur semi-cavernicole, le gobemouche gris dispose de nombreuses possibilités de nidification. Il niche non seulement dans des cavités d'arbre mais aussi dans des trous de mur, voire dans des nids d'hirondelles. Ces types de nid sont toutefois très accessibles aux prédateurs. Les couvées sont aussi menacées lors des périodes d'intempéries quand les adultes ne trouvent pas assez de nourriture pour leurs petits. Bien que de retour de migration en mai, certains gobemouches gris repartent dès juillet vers l'Afrique centrale et méridionale.

Son habitat: il niche aussi bien dans des clairières, bosquets mais aussi en zones habitées plantés d'arbres et en lisières de forêts.

Nidification: mai / août. De 3 à 5 oeufs brunâtres tachetés de brun-roux. 1-2 nichées par an.

Le rougequeue à front blanc niche de préférence dans des trous d'arbre. Ses populations ont décliné fortement partout en Europe. la perte de vieux boisements qui offraient de nombreux gîtes n'a pu être compensée que partiellement par la pose de nichoirs. À cela s'ajoutent les longues périodes de sécheresse sur ses lieux d'hivernage en Afrique et l'emploi massif d'insecticides. Pour se nourrir, il pratique la chasse à l'affût en restant à proximité des buissons ou des arbres.

Son habitat: il niche aussi bien dans des forêts, parcs et jardins clairs et aussi dans d'autres milieux semi-ouverts offrant suffisamment d'arbres creusés de cavités pour nicher mais aussi dans des nichoirs.

Nidification: avril / août. De 5 à 87 oeufs bleu verdâtre. 1-2 nichées par an.

Rouge-queue noir

Rouge-queue noir - oiseaux des jardins

Étourneau sansonnet

étourneau sansonnet - oiseaux des jardins

Pic épeiche

Pic épeiche - oiseaux des jardins

Pic vert

Pic vert - oiseaux des jardins

Depuis le XIX ème siècle, le rougequeue noir a occupé peu à peu les "milieux rupestres" artificiels des zones urbaines. Au lieu d'installer son nid dans des anfractuosités de rocher, il adopte diverses ouvertures et niches sur les bâtiments. pour chasser les insectes, il choisit un poste d'observation élevé et capture les proies qui passent à sa portée. Il est sans cesse en mouvement et agite constamment la queue tout en faisant de fréquentes révérences.

Son habitat: Nicheur rupestre à l'origine, aujourd'hui il niche dans les agglomérations et même dans les zones industrielles.

Nidification: avril / septembre. De 4 à 6 oeufs blanc pur. 1-3 nichées par an.

L'étourneau sansonnet niche dans des trous d'arbre et des nichoirs, mais aussi dans diverses cavités sur des bâtiments. Son régime alimentaire est assez éclectique : coléoptères, larves d'insectes, cerises, baies. Il capture aussi des fourmis volantes en vol. Contrairement aux grives, qui sautillent sur le sol, l'étourneau marche. Il est remplacé dans la péninsule Ibérique par l'étourneau unicolore dont le plumage n'est tacheté qu'en hiver. En France, ce dernier est présent dans les Corbières et en Corse.

Son habitat: il niche dans des forêts, petits bois, vergers et villages mais aussi dans des nichoirs.

Nidification: mars / juillet. De 4 à 6 oeufs bleu verdâtre. 1-2 nichées par an.

Le pic épeiche est éclectique dans le choix de son milieu de vie et de sa nourriture. En été il se nourrit de préférence d'insectes, mais n'hésite pas à éventrer des cavités où nichent de petits passereaux pour dévorer les oeufs ou les oisillons. En hiver, les graines de conifères constituent sa principale nourriture qu'il complète avec des noisettes et des faines. il suce aussi volontiers la sève des arbres. le pic syriaque une autre espèce très ressemblante, vit dans le sud-est de l'Europe.

Son habitat: il niche dans des forêts, petits bois, parcs et jardins mais aussi dans des nichoirs.

Nidification: avril / août. De 4 à 7 oeufs blanc. 1 nichée par an.

Le pic vert creuse sa loge dans du bois vermoulu. pour se nourrir, il martèle moins le bois que les autres espèces de pics, car il est généralement posé au sol. Pour capturer les fourmis, il utilise son bec de diverses façons : en creusant des trous dans le sol, en déblayant la neige ou en enlevant la mousse obturant les interstices entres les pavés.

Son habitat: il niche dans des forêts avec clairières, petits bois, parcs et jardins boisés mais aussi en zones habitées dans des nichoirs.

Nidification: avril / août. De 5 à 8 oeufs blanc. 1 nichée par an.

Bouvreuil pivoine

Bouvreuil pivoine - oiseaux des jardins

Roitelet à triple bandeau

Roitelet à triple bandeau - oiseaux des jardins

Pie bavarde

Pie bavarde - oiseaux des jardins

Chardonneret élégant

Chardonneret élégant - oiseaux des jardins

Les couples de bouvreuils pivoines se forment souvent dès l'automne. Le mâle et la femelle mènent ensemble une vie erratique et se mettent en quête d'un site de nidification à partir du mois de mars. Ils ont un régime alimentaire végétarien et se délectent de bourgeons de pruniers et d'érables, ainsi que de graines d'orties et d'érables. Les jeunes sont cependant nourris avec des insectes.

Son habitat: il niche dans des forêts à essences mixtes, dans les parcs et jardins.

Nidification: avril / juillet. De 4 à 6 oeufs bleu pâle mouchetés de noir. 2 nichées par an

Le roitelet à triple bandeau est moins inféodé aux résineux que le roitelet huppé, tout en les choisissant pour y nicher. Il fixe son nid sphérique sous une branche et garnit l'intérieur de petites plumes, jusqu'à 800 au total. C'est la seule façon d'empêcher que ses minuscules oeufs pesant seulement o,6 grammes ne se brisent au cours de l'incubation.

Son habitat: il niche dans des forêts de résineux et mixtes, mais aussi dans les forêts de feuillus, dans les parcs et jardins plantés de résineux.

Nidification: avril / août. De 7 à 10 oeufs rougeâtres mouchetés de brun foncé. 1-2 nichées par an

L'habitat d'origine de la pie bavarde composé de milieux variés semi-ouverts a disparu de bien des endroits. C'est pourquoi cet oiseau a migré vers les villes et les villages où l'on peut facilement l'observer en train de se nourrir d'insectes, de vers et de charogne. Il ui arrive aussi de dérober des oeufs et même des oisillons dans les nids, d'où sa mauvaise réputation, bien injuste, car elle n'a jamais menacé les effectifs d'autres espèces. Dans les forêts de la péninsule Ibérique vit une autre espèce de pies, la pie bleue.

Son habitat: milieux semi-ouverts parsemés de buissons, d'arbres, d'habitations, de parcs et jardins.

Nidification: mars / août. De 5 à 7 oeufs verdâtres tachetés de brun foncé. 1 nichée par an

Le chardonneret élégant niche volontiers en petites colonies lâches comptant jusqu'à une dizaine de couples. pour chercher leur nourriture, les chardonnerets se groupent en petites bandes. Les individus étrangers au groupe ne sont pas tolérés dans son territoire d'alimentation. Tandis que les adultes se consacrent à une deuxième nichée, les jeunes volants vagabondent ça et là. En hiver, les chardonnerets se rassemblent en grandes troupes où se forment les couples qui nicheront la saison suivante. Vers la fin de l'hiver, les mâles commencent à rechercher un site de nidification adéquat.

Son habitat: il niche dans des forêts et boisements clairs, il recherche sa nourriture le long des chemins et dans les friches.

Nidification: avril / septembre. De 4 à 6 oeufs bleuâtres tachetés de brun roux. 2-3 nichées par an

Choisissez votre nichoir en fonction de l'espèce que vous venez d'observer:

NICHOIR OISEAUX DES JARDINS Ø28MM - NICHOIR OISEAUX DES JARDINS Ø32MM - NICHOIR OISEAUX DES JARDINS Ø34MM - NICHOIR OISEAUX DES JARDINS SEMI-OUVERT

Retrouvez dans nos pages dédiées, tous nos conseils pour installer et entretenir vos nichoirs et mangeoires afin que le gîte et le couvert offert aux hôtes de vos jardins soient le plus efficace possible:

TOUT SAVOIR SUR LES NICHOIRS

TOUT SAVOIR SUR LES MANGEOIRES

Cette liste n'est bien sur pas finie pour plus de renseignements sur les espèces d'oiseaux vous pouvez consulter ce site: www.oiseaux.net